Qui est George Sculpteur ?

Parcours artistiques

BIOgraphie...

Née à Toulon (Var, France) en 1966

Vit actuellement à Tourrettes/loup

Alpes-Maritimes (FRANCE)

 

George Sculpteur est diplômée de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Lyon

(Art & Communication)

 

Mention : Félicitations du Jury).

 

Elle a également travaillé en Espagne (Eibar) et en Italie (Pietrasanta & Turin).

 

DISTINCTion...

1992 - Diplômée de l’École Nationale des Beaux-Arts de Lyon (D.N.S.E.P.)

Mention : Félicitations du Jury

1991 - CESAP et CEAP

1990 - Diplôme National d’Art Plastique (DNAP)

2008 - Prix de sculpture, Salon d'Hiver, Hivernal de Lyon (France)

2013 - Grand Prix International d'Arts Plastiques, Akashi (Japan)

Fine Art Prize, Saint-Jean-Cap-Ferrat (Fr)

2014 - Médaillée par l'Académie Arts Sciences & Lettres

IINSPIRation(s)

George a élaboré son cursus artistique comme un laboratoire de recherches et d’expérimentation de l’orientation de créations contemporaines.

 

Elle s’est perfectionnée en technique(s) pour ensuite s’adapter à différents supports tels que la photo, la vidéo, les images en 2D et 3D.

 

Elle a ainsi développé sa personnalité graphique au travers de différents outils de communication qui lui ont permis de travailler sur plusieurs réalisations.

« Je modèle la nature et la matière jusqu'à les confondre.
Mon inspiration me pousse à vouloir donner vie aux silhouettes,
en choisissant de travailler le bronze et en respectant le code déontologique des fondeurs d’arts*,
afin de révéler dans toute sa plénitude le beau et l'intemporel.

 

Pour aller jusqu'au bout de mon art et de ma passion créatrice, je suis partie travailler en Italie,
pays où l'esthétisme architectural a séduit mon âme et mon cœur d'artiste.
Mais aussi, je suis partie découvrir l’Espagne, près du Musée Guggenheim Bilbao,
un magnifique exemple d'innovation avant-gardiste offrant une séduisante toile de fond à mon imagination
.
»
   

2019 - Création de « Libre Dérive »
Une balade artistique,

une quête sans cesse recommencée.


Afin de mieux maîtriser les contraintes techniques et obtenir une plus grande liberté d’expression,
elle est devenue une des rares artistes réalisant elle-même son travail à la fonderie de la cire à la ciselure...
et façonne ainsi ses créations pour vous raconter un travail arraché à l’intime...“