TAVANA RAHI ! “19h56 - 16/06/14” taille humaine...

Appartient par sa filiation à la collection des très riches et surprenants "Doodles", poupées de bronze dont la grandeur résidait déjà dans la complexité des matériaux et techniques mis en oeuvre à l'origine de leur création, ainsi que dans leur extrême
richesse symbolique issue d'un réservoir d'imaginaires personnel et collectif de leur conceptrice, GEORGE.

 

 

TAVANA RAHI, son nom est tahitien et c'est toute une histoire ! ... Sa référence à la Polynésie et particulièrement à Tahiti, fait échos à la vie personnelle de l’artiste, à l'univers mythologique des divinités tahitiennes, à l'instar des "tiki"(*2) qui ornent sa ceinture.

TAVANA RAHI est un évènement, une performance ! C'est une pièce unique.
Avec cette sculpture, l’artiste a osé et réussi son pari : celle de la monumentalité renouant ainsi avec l'échelle de ses premières sculptures et se situant dans cette succession pleinement revendiquée avec les  "Papesses de l'art" (*3).

GEORGE aime les défis et s'accomplit d’un savoir-faire dans la relation avec la matière qu’elle soumet à ses audaces imputées à cette œuvre, qui dégage une force physique impressionnante, une puissance évocatrice fascinante mais aussi une tension émotionnelle.
En effet, il trouble par son "inquiétante étrangeté" (*4) anthropomorphique, par sa dualité de jouet à taille humaine, par son énigmatique rigidité mais aussi par ses origines mythologiques lointaines et par sa reconnaissance si proche des temps de l'enfance.

Paradoxalement TAVANA RAHI est émouvant aussi ; il nous touche par ses délicats attributs infantiles (tissus, dentelle, os, jouets, boutons), le mutisme de cette bouche a jamais fermée, l'étonnement de son "regard", par la poésie de ce baiser improbable entre la girafe et le dinosaure qui le coiffent, par l'évocation ludique de Nepal et Baby les deux éléphantes rescapées de l'euthanasie.
Il porte par ailleurs fièrement à la ceinture, les "tiki" mais aussi la décoration récente décernée à GEORGE (*5).

TAVANA RAHI appartient bien à son clan ; il est porteur d'histoires : histoire des temps mémoriaux primitifs, des temps présents, et aussi histoire de la sculpture. Mi-humain, Mi- jouet, Monumental... C'est un vrai TOTEM !


* 1 - Tavana Rahi signifie en tahitien un chef de village, une personne dotée d'une réputation positive qui force l'admiration.

* 2 - "tiki", terme maori représentant l'ancêtre mi-humain mi-dieu, est une représentation sculptée , soit sous la forme de  sculpture monumentale (Moaïs de l'ile de Pâques) soit en pendentif qui dans ce cas sert de talisman. A Tahiti un Tiki sculpture placé à l'extérieur d'une maison est destiné à la protéger.

* 3 - "Les papesses de l'art". Exposition de la Collection Lambert en Avignon, 2013, montrant  5 grandes dames de la sculpture : Louise Bourgeois, Kiki Smith, Camille Claudel, Jana Strebak, Berlinde de Bruyckere.

* 4 - "L'inquiétante  étrangeté". Concept de "l'inquiétant familier" emprunté à Freud . "Lieu ou l'intime se change en ombre déchirée et où le vivant et l'inanimé échangent leur place…étrangeté d'autant plus angoissante qu'elle se loge dans ce qui nous est le plus familier".  (Simone Korff Sausse)

* 5 -  Juin 2014 Récompensée par la Société académique « ARTS-SCIENCES-LETTRES », PARIS, primée par l'Académie Française et se trouve sous le haut patronage du Président de la République. Elle récompense les femmes et les hommes de toutes nationalités qui se sont distingués dans les arts (peinture, sculpture, musique, architecture...), les sciences (médecine, biologie, physique...) et les lettres (écrivains, historiens...).

Françoise LIVACHE
Juillet 2014

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Georgesculpteur